L'école Rosa Parks inaugurée

Publié le 15/02/2019

L'école Rosa Parks inaugurée

Après 3 ans de travaux, c'est une école rénovée que les enfants du quartier Cotonne-Montferré ont eu le plaisir de découvrir en septembre 2018. L'établissement scolaire a été inauguré ce vendredi 15 février.

Ce sont plus de 350 élèves (maternelle et élémentaire) qui ont découvert des locaux refaits à neuf. Ce chantier de rénovation est le plus important réalisé dans les écoles stéphanoises depuis 2014. Les élèves de l'école maternelle Rosa Parks occupent désormais 2 bâtiments attenants :

  • L'ancienne cantine, bâtiment en ruine, a été totalement repris (réfection étanchéité, menuiseries, maçonnerie,..) et une partie de l'école maternelle est installée dans ce local complètement neuf. Durant l'année 2019, une mezzanine sera installée pour aménager de nouveaux espaces.
  • Dans le bâtiment de la maternelle initiale, toutes les fenêtres et menuiseries ont été changées et le système de chauffage a été rénové, permettant ainsi de faire des économies d'énergie et d'améliorer son confort au quotidien.

Les élèves de l'école élémentaire sont désormais installés dans l'ancienne école élémentaire Montferré qui a été totalement refaite pour optimiser les espaces. Les classes ont été réaménagées et la cantine a été déplacée, pour une meilleure cohérence de l'espace. Les enseignants bénéficient, quant à eux, d'une nouvelle salle et d'un bureau pour le directeur. 

L'aménagement des espaces extérieurs a été imaginé par l'équipe enseignante, en collaboration avec un paysagiste et un designer, afin d'optimiser les espaces et rendre cette école accueillante et sécurisée. Les travaux seront réalisées au cours du printemps et de l'été 2019.

Au total, près de 3 millions d'euros ont été investis dans la rénovation de ce groupe scolaire. La Ville de Saint-Étienne a bénéficié, pour le financement, d'une subvention du Fonds de Soutien à l'Investissement Public Local, d'une aide de la Région et du Département.

  

Mais qui est Rosa Parks ?

Rosa Parks, couturière, devint une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis avec Martin Luther King.  Elle est devenue célèbre le 1er décembre 1955, à Montgomery (Alabama) en refusant de céder sa place à un passager blanc dans un autobus. Arrêtée par la police, elle se voit infliger une amende et fait appel de ce jugement. Martin Luther King et Ralph Abernathy lancent alors une campagne de protestation et de boycott contre la compagnie de bus qui durera 381 jours. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême casse les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles.